Akarna dhanurasana, la posture de l'archer, n'est pas l'une des plus populaires !

Même si vous pratiquez le yoga depuis des années, il est probable que vous ne l'ayez jamais croisée dans les séances collectives.

Il faut dire que cette posture de yoga est vraiment exigeante et qu'elle est difficile à adapter.

Mais heureusement, il n'est pas nécessaire de la prendre à la perfection pour pouvoir découvrir d'où elle vient et comment s'y exercer !

D’où vient la posture de l’archer ?

Etymologie

Découpons de nom barbare d"akarna dhanurasana".

"A", dans ce cas précis, je pense que ça correspond à la préposition qui indique un mouvement vers quelque chose.

"Karna" c'est l'oreille. Un nom que l'on retrouve dans karna mudra, le geste des oreilles (pour bailler sur commande) et karnapidasana, la posture des oreilles douloureuses, que nous verrons plus tard :)

"Dhanura", c'est l'arc. 

Donc littéralement, on arriverait à quelque chose comme "la posture de l'arc qui va jusqu'à l'oreille".

Pourquoi ce nom ?

posture archer

"L'archer a un point commun avec l'homme de bien : quand sa flèche n'atteint pas le centre de la cible, il en cherche la cause en lui-même."

Confucius

Alors c'est pas un yogi, mais quand même, c'est bien classe

 

 

 

La posture de l'archer est très explicite ! Le yogi qui réalise cet asana a vraiment l'allure d'un archer prêt à décocher une flèche.

Disons que l'arc est notre corps, la corde se tend entre nos pieds, et c'est avec la main du pied qui est en haut qui sert à tendre l'arc.

La flèche imaginaire se décoche lorsque l'on quitte la posture.

On développe dans akarna dhanurasana les qualités qui sont propres à un bon archer : force, concentration, précision, persévérance.

Akarna dhanurasana dans les textes

posture de l'archer

 

Hatha Ratnavali

Dans ce texte, la posture que nous appelons le plus souvent akarna dhanurasana est appelée "atha dhanurasana".

 

 

 

Niveau traduction, je sèche.

Atha, c'est une conjonction que l'on peut traduire par "d'abord", "ensuite".

Dhanura, c'est l'arc.

Asana, c'est toujours la posture.

Que vient faire le mot "atha" ici ? Si un sanskritiste passe par là, je veux bien son avis !

"Les gros orteils sont tenus par les mains et (alternativement) tirés jusqu'aux oreilles. Ainsi, on prend la forme d'un arc tendu. C'est dhanurasana."

On note ici que la posture est appelée "dhanurasana", ce qui veut dire "posture de l'arc". Mais la posture de l'arc, elle existe par ailleurs, et ce n'est pas celle-ci ! C'est certainement une simplification.

La posture de l’archer, une “invention” récente ?

Je n'ai pas trouvé de mention de cette posture dans d'autres textes dits "anciens".

C'est une posture qui semble être apparue assez récemment et cela s'explique facilement.

Akarna dhanurasana n'est pas une posture que l'on tient facilement sur un gathika (soit 24 minutes).

Ce n'est pas une posture qui est stable, confortable, et qui favorise l'intériorité.

C'est donc certainement un exercice qui a été conçu pour préparer le corps aux assises.

Comment s’exercer à la posture de l’archer ?

Je ne vous encourage pas à vous acharner seul chez vous sur cette posture. C'est drôle d'essayer un peu, mais le plus sûr moyen de développer la souplesse nécessaire pour réaliser la posture de l'archer, c'est de travailler toutes les postures d'ouverture des hanches.

Akarna dhanurasana point par point

  1. On démarre en posture assise, les jambes tendues devant soi. 
    akarna dhanurasana

    Prise de la posture: jambes tendues, le regard vers l'avant, les index viennent crocheter les gros orteils

     

  2. Il faut ensuite se pencher légèrement vers l'avant et crocheter les gros orteils avec les index. Les pouces se posent sur les gros orteils.
  3. La colonne vertébrale s'étire, le regard se porte sur un point fixe comme un archer qui vise sa cible !
  4. On place évidemment les mudras et bandhas habituels (contraction du périnée, tenue du bas du ventre, le menton rentre vers la gorge).
  5. Disons que nous commençons la posture en montant la jambe droite. Nous allons donc garder la jambe gauche tendue et ancrée au sol, en cherchant à porter le gros orteil droit vers l'oreille droite. Siiii c'est possible. Parfois. Avec de l'entraînement. Il faut donc porter le pied droit vers le haut mais surtout vers l'arrière. Dans la limite de l'ouverture de vos hanche, bien sûr.
  6. On place un souffle lent, type 4/16/8.posture de l'archer
  7. Après avoir relâché, le placement des jambe s'inverse.

Il faut vraiment garder le dos droit, c'est la priorité dans cette posture qui permet de travailler la verticalité.

Comment adapter la posture de l’archer ?

Il y a peu d'adaptation possible, mais nos limites corporelles nous rappellerons rapidement à l'ordre.

La première étape, c'est de partir jambes tendues et d'attraper les gros orteils avec les index. Donc il faut s'exercer à paschimottanasana, posture de la pince.

Mais admettons que l'on adapte.

On commencera par attraper les gros orteils en gardant une jambe vraiment pliée et une jambe légèrement pliée (qui correspondra à la jambe qui est censée être tendue dans la posture "complète").

Ensuite, il conviendra le relever très légèrement la jambe la plus pliée.

Sans forcément l'amener tout de suite vers l'oreille !

Essayez seulement de garder le dos droit et avec cette contrainte, levez très légèrement le pied.

Les bienfaits attendus de la posture de l’archer

On en revient aux grands classiques : 

  • Amélioration des fonctions digestives
  • Evidemment, elle renforce les épaules et les jambes
  • Elle permet d'assouplir les hanches et c'est donc une bonne manière de travailler l'ouverture pour les assises comme padmasana, le lotus ou bhadrasana, la posture auspicieuse

 

Contre-indications à akarna dhanurasana

  • Récente opération à la hanche
  • Sciatique
  • Hernie discale
  • Hernie hiatale

Faites preuve de bon sens, c'est une posture de yoga vraiment exigeante, dès que l'on force trop il y a contre-indication...

 

5 2 votes
Noter cet article
Si vous avez aimé cet article, merci de le partager ! ;)