Qui est Shiva ?

Qui est Shiva ?

La question mériterait d'être posée autrement : qu'est-ce que Shiva ? Non pas que je manque de respect à la divinité la plus connue du panthéon hindou mais ce qui nous intéresse ici n'est pas tant la vision religieuse que la dimension symbolique. Car il y a deux manières de considérer l'hindouisme : certainement davantage mais nous nous limiterons à cette distinction basique. Soit on considère l'aspect mythologique comme une histoire divertissante, soit on part du principe que les divinités représentées correspondent à la personnification de principes et de qualités.

Personnifier des principes pour mieux les intégrer

Shiva est représenté sous la forme d'une personne mais il incarne avant tout un principe. On peut voir l'hindouisme comme une suite d'histoires fantastiques et de croyances frôlant la superstition mais si l'on considère que les multiples divinités servent à représenter tous les aspects du divin, on comprend la richesse du panthéon hindou.

Shiva varanasi

Représentation de Shiva sur les ghats, Varanasi.

Shiva, comme toute divinité, est donc l'incarnation de qualités et de principes. Les histoires de Shiva sont si imprégnées dans la culture indienne que les hindous vont tout de suite, inconsciemment, attribuer toutes ces qualités à Shiva et il sera facile pour eux de les appréhender sans passer par le mental, simplement en visualisant ou en remerciant cet aspect du divin en particulier.

Pour nous dont la culture est différente, l'assimilation ne se fera pas si naturellement. C'est pour cette raison que l'on dit parfois qu'il est impossible de réellement se convertir à une religion dont on n'a pas été imprégné au cours de son enfance : les liens inconscients n'ont pas pu se faire au cours des premières années de la vie et sont donc moins forts.

Une approche non duelle de la vie et du monde

shiva orccha

 

Shiva est ambigu car il représente à la fois le bienfaisant et le destructeur… (mais c'est pour mieux reconstruire). D'ailleurs l'une des représentations les plus connues, Shiva dansant (Nataraja) représente ce principe de destruction qui n'est considéré comme ni bon ni mauvais. Il danse dans un cercle de flammes et sa danse crée et détruit les mondes. Et nous avons tous un petit Nataraja en nous-même, ne l'oublions pas !

Notre vision du monde en Occident est assez duelle, les dieux doivent être bons ou méchants alors qu'il n'y a pas cela en Inde. Éventuellement, une même divinité peut être bienfaisante ou terrible mais ce n'est qu'une manière supplémentaire d'élargir la palette déjà très nuancée des divinités afin d'être capable de percevoir le divin en toute chose. Car l'objectif est là : à force de voir le divin sous tous ses aspects, incarné par de multiples personnages, on intègre qu'il est en toute chose.

Shiva est souvent représenté comme un yogi, comme un ascète. C'est pour cela qu'il est rare qu'une salle de yoga n'ait pas une petite représentation de Shiva, qu'elle soit symbolique (yantra, lingam, etc.) ou qu'il s'agisse de représenter Shiva sous l'une de ses multiples formes. Il est le symbole de la conscience même et on dit parfois symboliquement que le yoga est la recherche d'union entre Shiva, la conscience et Shakti, l'énergie.

Shakti est un terme qui désigne l'énergie pure, le mouvement mais ce mot est aussi utilisé pour désigner les compagnes des différentes divinités masculines. De façon extrêmement schématique, l'aspect divin masculin est associé à un principe d'immobilité, à des qualités, tandis que la Shakti est celle qui apporte l'énergie, le mouvement permettant à ces principes de s'actualiser. Le tout est de trouver l'équilibre entre mouvement et immobilité.

La particularité de Shiva, et c'est en partie pour cela qu'il est craint, c'est qu'il ne se soucie pas de la morale, ou en tout cas pas de celle dictée par la société. En bon yogi, c'est son dharma (principes, éthique, morale, ordre des choses…) intérieur qui prime. Ce qui n'empêche pas de se plier aux règles du jeu en société, tout en sachant ce qui au fond nous anime et est important pour nous.

Représentation de Shiva et symboles

Shiva

Shiva est donc un ascète, il peut être couvert de cendres comme les sâdhus ou de couleur bleue car il a ingurgité un poison mortel pour sauver l'humanité. Vous voyez, il ne fait pas que détruire...

Dans sa longue chevelure on distingue un croissant de lune. La lune est un astre féminin chez nous, mais en Inde vous l'aurez compris rien n'est duel et rien n'est figé ! Si elle est évidemment en lien avec la nature cyclique de la femme, on dit aussi qu'elle est la nature masculine féconde qui influence la croissance des végétaux et le mouvement des eaux. On dit que le Gange, le fleuve le plus sacré de l'Inde, coule de la chevelure de Shiva.

Shiva

Représentation de Shiva sur les bords du Gange. On peut voir le fleuve sacré couler de ses cheveux.

Le trident qu'il tient peut être associé à différents aspects ternaires présents dans la tradition hindoue : les 3 grands principes (création, préservation, destruction), les 3 nadi (canaux énergétiques) sur lesquels travaillent les yogi, les 3 guna (qualités de l'énergie)… La liste pourrait être très longue tant la symbolique du 3 est riche.

trishula trident shiva

Le cobra, qu'il porte coquettement enroulé autour de son cou est l'une des représentations de la Shakti (énergie), de la puissance.

Les mala de rudraksha (le rudraksha est une graine) est aussi un symbole de Shiva. "Rudraksha" signifie d'ailleurs "œil de Rudra" et Rudra est l'une des formes de Shiva. Encore un symbole bien connu des pratiquants du yoga !

Sa monture est un taureau prénommé Nandi.

Nandi

Statue de Nandi, la monture de Shiva, dans un petit temple qui lui est dédié à côté de celui de Shiva. À Khajuraho, Inde du nord

Il vit dans l'Himalaya, perché sur le mont Kailash (une montagne qui est bien réelle, mais qui est aussi symbolique et qui représenterait l'axe du monde).

 

Lorsque l'on honore Shiva, on reconnaît la Conscience, pas l'esprit duel mais cette conscience pure que le yogi cherche à éveiller. C'est aussi le seigneur du sommeil, les pratiquants assidus du yoga nidra sont donc particulièrement tournés vers Shiva qui est à la fois lié à l'immobilité (celle du sommeil ou de la mort) et à la qualité de conscience que l'on essaie d'éveiller au cœur de l'inconscience (dans le sommeil). La représentation symbolique la plus courante de Shiva est le lingam, une pierre ovale que l'on trouve dans une seule rivière en Inde. Mais ce sera l'objet d'une prochaine histoire…

Par |2018-03-13T23:32:00+00:0013 mars 2018|Blog Yoga, Yoga|0 commentaire

Poster un Commentaire

avatar
   
Me notifier des