Correspondance des mantras / bija avec la pratique du yoga

Correspondance des mantras / bija avec la pratique du yoga

Un bija est une graine d'énergie, la répétition à voix haute, murmurée ou mentalement devrait, au fil des répétitions, éveiller certaines qualités de l'énergie. On choisit un mantra dans un but précis. À une posture on peut associer plusieurs mantras et ce choix va dépendre de l'intention dans laquelle on pratique. Cela suppose de connaître un peu les postures, leurs effets, ce qu'on y cherche… Les bija indiqués ici sont principalement des sons utilisés pour leur énergie et si l'on peut leur trouver un sens, le plus important reste la vibration, pas l'interprétation.

Lors des cours de yoga vous n'avez qu'à vous laisser porter, les mantras sont indiqués. Si vous pratiquez seul(e) ou si vous souhaitez juste comprendre le fonctionnement de ces vibrations, voici un essai de classification. Je n'ai jusqu'ici jamais trouvé de "dictionnaire des bija" associant un son à l'effet recherché grâce à sa vibration, je reprends donc les bija les plus utilisés lors des cours de hatha yoga en tentant de faire ressortir une certaine logique liée à leur utilisation. Si vous avez des informations complémentaires, que vous êtes un spécialiste des bija ou que cet article inspire questions ou réflexions je serai heureuse d'avoir vos retours !

Voici les bija / mantras les plus utilisés et les effets qu'ils produisent en association avec postures et visualisations :

Ham sa, le son du souffle

HAM SA > ont dit que c'est le son, le mantra du souffle. Pour les souffles légers, subtils, ou en lien avec le cœur. On s'en sert aussi pour les dharana (concentrations) lorsque l'on se centre sur la respiration.

Exemples de pratiques : concentration sur le souffle, hridaya visarga (2 points au niveau du cœur), bhastrika thoracique, pour faire circuler le souffle sur des postures liées au chakra du cœur (vrkshasana, natarajasana, ardha bhada padmasana (1/2 lotus lié), les torsions comme mariciasana ou ardha mastyendrasana…)

"Ham sa" est la contraction de "shakti ham", littéralement "je suis l'énergie".

En sanskrit, "hamsa" est le mot pour désigner l'oiseau migrateur. On trouve parfois dans certains textes l'image de cet oiseau associé au souffle, il est représenté avec un fil attaché à une patte : sur l'inspiration il s'envole, et sur l'expiration il revient. Que se passe-t-il lorsque l'oiseau s'envole ?

So ham, lien avec Shiva, la conscience

SO HAM : notons le lien avec ham sa, "so ham" viens de "Shivo'ham", "je suis Shiva". Dans la pratique du yoga, le but ultime est l'union des opposés conscience et énergie qui sont représentas traditionnellement par Shiva (la conscience) et Shakti (l'énergie).

shiva à bénarès

Représentation de Shiva sur les ghats de Bénarès.

Ce mantra convient bien pour les pratiques de pranayama où l'on marque des arrêts de souffle, où la respiration est contrôlée, et où l'on travaille dans l'axe énergétique central (sushumna nadi).

Exemples de pratiques : bhastrika abdominal, paschimottanasana (posture de la pince), utkatasana (la chaise), dhanurasana (l'arc) si l'on est centré dans l'axe…

Activer le feu, récolter la cendre

RAM KSHAM : ram est associa au feu, ksham à la cendre. On peut utiliser ces bija pour faire le souffle ram ksham ou les bija sont dits à voix haute sur un rythme de bhastrika. On utilise ce mantra pour les pratiques qui mettent en lien conscience et énergie, les bindu (points) rouge de la base et blanc du front. Ce sont toujours des pratiques assez dynamiques et ram ksham semble avoir une affinité avec le bhastrika abdominal sous toutes ses formes.

Exemples de pratiques : urdhvo do (vers le haut et vers le bas), purvottanasana (étirement de la face Est), toutes les pratiques de feu liées à l'axe ou au centre d'énergie du ventre (pince, arc, chaise, triangles…), ushtrasana (le chameau) qui est une posture "alchimique" et qui colle bien à cette thématique de combustion, de transformation, de passage du grossier au subtil…

Unir conscience et énergie à travers le souffle et les bija

OM HRIM : on retrouve le couple conscience (OM) et énergie (HRIM). Souvent utilisé pour les pratiques en samavritti (souffle égalisé) où l'on cherche à relier ces deux points, comme dans kurmasana, yoga mudra, bhadrasana, mahakonasana…

ardhanarishvara

Ardhanarishvara, l'androgyne, mi-Shiva mi-Shakti. Un beau symbole qui représente le dépassement de la dualité !

YAM / RAM : ce sont les sons associés aux canaux de gauche et de droite. Repartons dans la structure énergétique : ida nadi, le canal de gauche est associé aux qualités lunaires (intériorité, réceptivité, inertie, féminité) tandis que le canal de gauche (pingala nadi) est dit "solaire" et est lié aux qualités du feu (côté actif, lien avec l'extérieur, dynamisme, énergie). Pour éveiller l'une ou l'autre de ces tendances on peut favoriser le passage de l'énergie (ou déjà de l'air) dans l'un de ces canaux. Avec des pratiques comme nadi shodana on rééquilibre les tendances. YAM et RAM sont donc souvent utilisés : yam lorsque le souffle passe à gauche, ram lorsqu'il est à droite. Si l'on est sur un souffle semi alterné comme ujjayin de longue vie, anuloma ou pratiloma on pourra ajouter OM lorsque l'énergie passe dans le canal central. On utilise ces bija pour les souffles et pratiques latéralisées, lorsque l'intention est de rééquilibrer ces tendances lunaires et solaires.

Quelques bija moins utilisés mais que vous pouvez rencontrer de temps à autre

OM NAMA SURYA / OM SURYA NAMAH : un mantra au soleil (surya) pour accompagner vos (108) salutations au soleil. Si l'on place ce mantra, on le dit mentalement sur chaque mouvement. On peut placer OM dans surya namaskar sur les arrêts de souffle.

OM SVAHA : le mantra du soin, utilisé le plus souvent en yoga thérapeutique pour traiter un point. À associer aux pratiques thérapeutiques ou tout simplement à faire tourner dans une zone où l'on amène la conscience et l'énergie. On peut placer om à l'inpiration et svaha à l'expire ou faire tourner le mantra complet sur un arrêt de souffle.

HA KSHA : ce sont les bija qui sont inscrits sur les deux pétales d'ajna, le centre d'énergie du front. Si vous regardez les représentations des chakras, à chaque centre d'énergie est associé un lotus avec un certain nombre de pétales. Sur chacun de ces pétales une lettre de l'alphabet sanskrit est déposée. On voit ici la place importante que prend le son, la vibration dans la tradition du yoga ! On peut l'utiliser pour le kapalabhati alterné.

ha et ksha les bija d'ajna

Les bija et les centres d'énergie

Par rapport aux représentations graphiques des chakras, il faut distinguer deux choses : si l'on voit un chakra comme un lotus, le bija de l'élément du centre est placé au cœur du lotus, les bija associés au chakra sont sur les pétales. Le plus souvent on utilise uniquement le bija qui est au cœur du chakra.

Petit rappel pour vous faire des devoirs d'été :

LAM pour la base, VAM pour le pubis, RAM pour le ventre, YAM dans le cœur, HAM pour la gorge, OM dans le front.

Pour les postures associées aux chakras on peut prendre le son OM à l'inspiration et le bija du centre d'énergie sur l'expire. On privilégiera alors une visualisation centrée sur le chakra en le voyant occuper l'espace à l'inspiration et se rétracter sur l'expiration

Résumé sur les bija :

Si vous vous y perdez dans tout ce charabia sanskrit :

> HAM SA et SO HAM sont les mantras "universels", vous pouvez les utiliser pour presque tout si vous ne maîtrisez pas encore la "cuisine" des bija

> Si vous devez en retenir un autre, ce sera le couple YAM / RAM associé aux canaux lunaires et solaires

> Le mantra est une aide, un support pour le mental mais aussi une graine d'énergie. Chacun a sa sensibilité, et si on bija ne vous parle pas du tout vous n'êtes pas obligé de l'utiliser. À vous de trouver au cours de vos pratiques quels sont ceux qui vous conviennent le mieux.

Par |2018-06-21T11:08:07+00:0021 juin 2018|Blog Yoga, Yoga|1 commentaire

1
Poster un Commentaire

avatar
   
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
jean paul
Invité
jean paul

On peut facilement se perdre dans les méandres des associations postures, bina et souffles. Merci pour cet article , c’est clair et ça va bien m’aider à évoluer mes pratiques personnelles.