Tantra yoga de Daniel Odier : explication du Vijnânabhaïrava tantra

Cet ouvrage de Daniel Odier fait presque l’unanimité et on comprend pourquoi : c’est très simple et très complet à la fois, traditionnel mais actualisé, et extrêmement agréable à lire. Certains commentaires négatifs sur le livre mettent en avant sa complexité. Honnêtement, on ne peut pas faire plus simple et c’est déjà l’une des traductions les plus lipides du Vijnânabhaïrava tantra que j’ai pu lire. Il y a sur le site Vadaya Tantra un petit résumé à l’usage de ceux qui veulent en savoir plus en quelques minutes.

Que ceux qui trouvent encore cela trop inaccessible commencent par la traduction de Lillian Silburn, ils trouveront ensuite toutes les autres très simples 🙂

Le yoga tantra, un éclaircissement sur le Vijnânabhaïrava tantra

Qu’est-ce que ce nom barbare ? Oui les noms sanskrits ont tendance à avoir un nombre indécent de syllabes. Le Vijnânabhaïrava tantra, c’est l’un des textes fondateurs du shivaïsme du Cachemire. Sous forme d’un dialogue entre Shiva et Shakti, 112 techniques de concentration (dharana) y sont décrites.

Le texte original est court, concis et bien entendu obscure pour toute personne non initiée par un maître (rassurez-vous, je ne suis pas plus avancée que vous et certains passages restent toujours aussi incompréhensibles à la dixième lecture).

Quel est l’objectif du Vijnânabhaïrava tantra ?

Le but final de ce dialogue ? L’éveil, la réalisation de soi, l’accès à la conscience, l’illumination, appelez ça comme vous voulez, c’est en tout cas quelque chose qui ne peut certainement pas être décrit avec des mots, c’est le but ultime de ceux qui se lancent sur cette voie.

Ce texte a la particularité de présenter la vérité de manière simple et directe, contrairement à de nombreux ouvrages. D’ordinaire, de nombreux moyens tels que les asanas, concentrations, récitations de mantras… sont utilisés pour atteindre cet état particulier. C’est en effet graduellement que l’on y aura accès, pour le commun des mortels.
Cependant pour quelques élus, il se peut que l’éveil se fasse spontanément et que la compréhension de ces vérités soit plus aisée que pour vous et moi. Si l’éveil spontané ne se fait pas, on s’oriente vers des moyens habiles pour s’en approcher. C’est pourquoi les asanas par exemple ne doivent être vus que comme un moyen et non une fin. Et pourtant en occident, on s’y attache plus que de raison.

Conclusion sur le Tantra yoga

C’est à mon (humble) avis un bon ouvrage pour débuter, destiné à ceux pour qui le tantrisme reste encore une notion un peu obscure. Ceux qui ont déjà une bonne connaissance du sujet pourront également y trouver leur compte, et réfléchir sur le texte sans commentaires avant de lire les explications données.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge