Mon approche

Je souhaite transmettre le yoga à toutes les personnes qui souhaitent découvrir cette discipline millénaire. J’enseigne exactement ce que j’ai appris, en m’efforçant d’adapter les cours aux besoins de chacun. Au-delà du bien-être que peuvent procurer le yoga et la méditation, je pense que ce sont avant tout des voies de connaissance qui permettent d’entamer un passionnant voyage au cœur de soi-même.

Le but d’un enseignant est de partager ses connaissances en restant loin des dogmes et en permettant à chacun de trouver ce qu’il recherche (ou ce qu’il n’aurait pas osé venir chercher). Il doit aussi à mon sens permettre aux élèves d’acquérir une certaine indépendance dans la pratique, de devenir plus autonome. Le yoga est une voie solitaire qui invite chacun à entrer en contact avec ses propres ressources intérieures, l’enseignant n’est qu’un guide qui peut indiquer une direction.

Je pense que l’objectif de la pratique est un retour vers soi-même mais pas au détriment de la vie que l’on qualifie parfois de mondaine. La vraie pratique, celle qui est efficace est au contraire celle qui nous permet de mieux vivre dans le monde. Si « yoga » signifie « union », c’est pour nous inviter à trouver cette unité, cet état de non dualité, à réconcilier le sacré et le profane, l’ordinaire et l’extraordinaire. Le yoga ne dépend d’aucune religion même s’il utilise certains des codes propres à l’hindouisme pour illustrer certains principes abstraits.

Le yoga est présenté à toutes les sauces, tantôt comme un sport, tantôt comme un remède à tous les maux de nos vies modernes survoltées. C’est simplement un moyen d’entrer en soi. Ce n’est pas une thérapie, le yoga n’a pas à être prescrit par des médecins ou autres thérapeutes comme je l’ai vu parfois. C’est une voie bien trop personnelle pour qu’on se laisse imposer la pratique par une tierce personne. Sans compter que cela enlève toute la magie, toute la beauté, toute la saveur de la pratique…

Le yogi, la yogini, élève ou enseignant, en tout cas ce lui qui pratique est amené à faire de plus en plus connaissance avec son être profond, avec son vrai « lui », sa vraie « elle » qui est certainement enfoui(e) sous des conditionnements et des principes qui ne sont pas vraiment les nôtres. C’est un chemin vers la conscience, vers le sacré, vers le « monde vivant » où tout est possible et où le merveilleux a encore une place. Un chemin vers le cœur de nous-même, une voie qui nous oriente vers l’intérieur tout en permettant une plus grande ouverture au monde.

Qui suis-je ?

Je pratique la méditation et le yoga depuis 2009. J’ai suivi des cours dans plusieurs écoles avant de démarrer une formation de yoga nidra puis une formation d’enseignant de hatha yoga (tradition natha). Je suis également une formation en yoga thérapeutique.

Pour vous offrir des cours variés et de qualité, je reste une éternelle élève : j’assiste à des cours chaque semaine et participe dès que possible à des stages et ateliers sur des thématiques que je souhaite approfondir. L’univers du yoga est tellement riche qu’une vie ne suffirait pas pour tout expérimenter !

Élève en yoga mais aussi en sanskrit, je suis actuellement des cours du soir à l’université Lyon 3 pour percer les mystères de la langue ancienne de l’Inde. Et je vous assure qu’il y a de quoi faire ! 🙂

Mon parcours

J’ai découvert le yoga pour la première fois en Inde en 2009. De retour en France, je me suis rapidement passionnée pour ce sujet : lorsque j’ai compris que c’était bien plus qu’une discipline physique et que les effets positifs se faisaient sentir au quotidien, j’ai décidé de commencer à me former pour devenir professeur de yoga.

Une rencontre inattendue avec le yoga

Tout a commencé en 2009, ma rencontre avec le yoga a été pour le moins inattendue. Je sortais tout juste de l’université et j’avais décidé de partir quelques mois en voyage. Au cours d’un voyage d’un an à travers le continent asiatique, j’ai découvert le yoga et les personnes qui le pratiquaient. À ce moment-là, ma curiosité a été piquée mais je n’envisageais pas encore de laisser une petite place aux asanas dans ma vie quotidienne, beaucoup de zones d’ombre subsistaient. Après l’Inde, cap sur le Népal où j’ai découvert la méditation et où je me suis passionnée pour le bouddhisme tibétain. Le premier livre que j’ai lu sur le sujet, le Livre tibétain de la vie et de la mort de Sogyal Rinpotché, m’a amené à me poser beaucoup de questions et à remettre en cause bon nombre de mes certitudes…

Au fil des rencontres avec d’autres voyageurs, je me suis rendue compte que nous étions tous préoccupés par les mêmes questions existentielles et que nous n’avions que très rarement l’occasion d’échanger nos avis et nos préoccupations, nos aspirations et nos doutes. La plupart d’entre nous avaient un intérêt certain pour la culture asiatique, le bouddhisme, le yoga et la méditation. Mes différentes lectures, le fait de baigner dans la culture asiatique et les discussions avec les autres voyageurs m’ont rapidement amenée à m’intéresser aux différentes techniques de relaxation et de méditation. Étrangement, je ne me suis pas tout de suite tournée vers le yoga qui me semblait être avant tout une discipline physique.

Retour dans le monde réel

Comme toutes les bonnes choses ont une fin, je suis ensuite rentrée en France et j’ai commencé à travailler dans le milieu bancaire. Un univers qui ne me correspondait pas et où je me sentais en permanence sous pression… J’ai commencé à pratiquer de plus en plus régulièrement le yoga et la méditation. Je me suis rapidement passionnée pour le yoga nidra, une pratique où l’on glisse presque dans ses rêves à la recherche d’un état de conscience difficilement perceptible à la frontière de la veille et du sommeil. Je me suis également formée au hatha yoga traditionnel et aux différentes techniques de pranayama.

J’ai suivi des cours dans plusieurs écoles de yoga sur Lyon, chacune m’ayant apporté un regard nouveau sur ma pratique et des connaissances complémentaires. La pratique quotidienne du yoga et de la méditation est vite devenue indispensable. Cela m’a ouvert de nouvelles perspectives, et m’a permis d’envisager d’autres chemins et de nouvelles manières de penser et d’appréhender la vie.

La transition s’est faite en douceur, j’ai d’abord quitté la banque pour me consacrer à la traduction (j’ai suivi des études de langues avant de m’orienter vers la finance). Ayant ma propre entreprise, je travaillais de chez moi et je pouvais gérer mon temps comme je l’entendais. Bien évidemment, le yoga occupait une place croissante dans ma vie car j’avais beaucoup plus de temps libre ! J’ai commencé par effectuer quelques remplacements dans des écoles de yoga avant de donner des cours de manière régulière.

Je dirais que je consacre la moitié de mon temps à la préparation des cours et des ateliers, à l’approfondissement de mes connaissances, à ma pratique personnelle et bien sûr à donner les cours. Le reste de la semaine, je suis traductrice et rédactrice pour différents magazines et sites web.

Pourquoi ce site sur le yoga ?

Ce site servira avant tout à partager mes réflexions, régulièrement nourries par les formations et les stages auxquels je participe. Je vous invite à partager mes expériences, mes doutes, mes pratiques et mon ressenti. L’accent sera donc mis sur l’intégration de la pratique au quotidien et sur la « philosophie » du yoga. L’asana est pour moi un moyen et non une fin, c’est pourquoi il n’a pas de place centrale sur ce site.

Je vous invite à participer à un voyage à travers le hatha yoga, le pranayama, le yoga nidra et la méditation. Avec certainement ses hauts et ses bas, comment intégrer toutes ces pratiques et la richesse du yoga dans le quotidien d’une lyonnaise ordinaire. Oui, parce que si je suis passionnée de philosophie et de spiritualité, je suis bien loin de l’idéal de la yogini renonçante 🙂

En espérant que vous prendrez plaisir à lire ce que je partage avec vous.

Samantha