Comment pratiquer yoga nidra ?

Le yoga nidra est bien plus qu’une simple technique de relaxation : véritable outil de connaissance intérieure, il permet certes d’accéder à un état de détente profonde et de trouver un sommeil plus réparateur, mais sa finalité est d’accéder à une compréhension de soi et du monde plus intime, plus profonde. Nous verrons ici ce qu’est le yoga nidra, quels bénéfices nous pouvons en tirer et comment le pratiquer, que ce soit au cours de séances ou au quotidien, pour des journées et des nuits plus conscientes et lumineuses.

Qu’est-ce que yoga nidra ?

Une définition du yoga nidra

Le terme de yoga nidra est souvent traduit par yoga du sommeil. Définition incomplète et encore bien floue ! De l’extérieur, on voit le yoga nidra comme un type de yoga non postural, les asanas n’étant utilisés que pour les pratiques préparatoires au nidra. Ensuite, la posture de shavasana est reine, et tel le cadavre on plonge aux portes du sommeil. Tout l’enjeu est de ne pas les franchir et de rester à la limite de l’endormissement, dans un sommeil conscient.

Yoga nidra et rêve lucide

On rapproche souvent le yoga nidra du rêve lucide, même si la finalité n’est pas la même : les motivations qui poussent les gens à s’entraîner au rêve lucide sont variables mais souvent d’ordre pratique (contrôle des cauchemars, meilleure récupération physique, optimisation du temps de sommeil) tandis que dans le nidra, c’est la connaissance intérieure qui motive le plus souvent les pratiquants.

Les prérequis pour pratiquer yoga nidra

Diverses techniques du yoga classique sont utilisées pour pratiquer le yoga nidra, comme certains pranayamas. Il est donc préférable d’avoir déjà pratiqué le hatha yoga avant de se lancer dans une pratique régulière. Si l’objectif est seulement de se détendre, c’est très différent : il est possible de suivre immédiatement des séances qui seront dans ce cas plus proches d’une relaxation que d’un yoga nidra à proprement parler, mais qui rempliront cet objectif de détente.

À quoi sert yoga nidra ?

Relaxation et yoga nidra

On dit souvent que yoga nidra sert à se détendre : en réalité, si la détente est nécessaire au yoga nidra, ce n’est que la première étape ! On en peut donc pas assimiler le yoga nidra à une simple relaxation. À la fin d’un cours de hatha yoga, on peut bien sûr faire de petites relaxations basées sur le yoga nidra qui en comprennent tous les ingrédients (rotation de la conscience, sankalpa, décompte des souffles, visualisations) mais le temps limité ne permet pas de rentrer véritablement dans cet état à la frontière du sommeil et de la conscience. Ces pratiques courtes apportent néanmoins une certaine détente et beaucoup de bien être, il serait dommage de s’en priver.

Les effets du yoga nidra

Dans un premier temps, la détente ! Même si ce n’est pas la finalité dans le cas d’une pratique personnelle (c’est différent dans le cas d’une pratique plus ponctuelle ou en cours), la détente se fait rapidement ressentir. Une meilleure conscience du corps, du souffle et une conscience affutée à l’approche du sommeil. L’un des principaux effets du yoga nidra à court / moyen terme, c’est une meilleure récupération : le sommeil devient plus conscient, plus léger et contrairement aux idées reçues il est bien plus réparateur qu’un sommeil de plomb sans conscience.

On en parle beaucoup moins, mais la répétition du sankalpa (un souhait que l’on fait au début de chaque séance de yoga nidra) a elle aussi des effets étonnants. Sans partir dans des dérives new age et parler de magie ou de phénomène paranormal, on peut l’expliquer simplement : le fait de choisir un sankalpa que l’on répète à chaque séance, toujours le même, permet de se focaliser sur l’un de nos désirs profonds et donc d’en être plus conscient. Inconsciemment, on va certainement mettre des actions en place allant dans le sens de ce souhait ou même simplement faire évoluer nos pensées dans ce sens. C’est aussi une manière de nous rappeler quotidiennement ce qui est important pour nous et ce vers quoi nous voulons cheminer…

Comment se déroule une séance de yoga nidra ?

La structure est toujours la même, à peu de choses près. Ce sont ensuite les thèmes qui vont changer, on distingue deux grands types de pratiques : les séances « détente » dont les thèmes seront des visualisations agréables et que l’on peut donc décliner à l’infini en fonction de l’inspiration du moment, et les séances plus personnelles comme celles que l’on peut suivre dans le cadre d’une formation d’enseignant au yoga nidra. Dans ce second cas de figure, les sujets pourront être plus délicats (travail sur le thème de la mort, évocation de souvenirs passés…) mais permettront une meilleure connaissance intérieure. Les finalités ne sont pas les mêmes et les deux manières de faire peuvent être complémentaires, à chacun de trouver son rythme et l’intensité qui lui convient…

La séance de yoga nidra se découpe globalement de la manière suivante :

  1. En posture de shavasana, allongé sur le dos, on commence par la prise de conscience du corps dans sa globalité, une détente générale.
  2. Le sankalpa, le souhait est répété une ou plusieurs fois, généralement sur une rétention de souffle.
  3. La rotation de la conscience : on scanne le corps en associant la sensation de chaque partie du corps à son image mentale.
  4. Prise de conscience du souffle, on s’enfonce peu à peu dans un état proche du sommeil.
  5. Enfin, la séance à proprement parler, un scénario qui se déroule où le mental lâche peu à peu. Attention à ne pas s’endormir dans ce flirt avec le sommeil !
  6. Et de nouveau, la conscience du corps… Prendre le temps avant de reprendre une activité normale pour « digérer » la séance.

En savoir plus sur les origines de yoga nidra

L’ancêtre du yoga nidra, si on peut l’appeler ainsi, est sans doute l’asparsa yoga. Asparsa signifie « sans contact », « sans support ». Yoga traditionnel indien, il ne résulte pas de l’effort ni de la volonté mais résulte d’une capacité suffisante à lâcher prise… Nous sommes bien loin de l’idéal occidental dans lequel la force de caractère et la volonté de ses dépasser sont valorisées !

Le yoga nidra tel que nous le pratiquons aujourd’hui dans le cadre de séances formelles suivant toujours le même schéma est assez récent. C’est Swami Satyananda Saraswati qui a créé et diffusé cette méthode appelée yoga nidra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge