Une après-midi de yoga?

Hier avec Chris nous avons participé à un atelier de yoga de 4h30 à Horizon Yoga, comme d’habitude me direz-vous. Quand on dit ça, les gens (enfin, ceux qui ne font pas de yoga) nous regardent avec des yeux tout ronds et nous disent qu’on est des grands malades. Pas du tout, et je parie qu’à la fin de cet articles, vous aussi vous aurez envie de tenter l’expérience!

Une après-midi de yoga : une pratique approfondie

Premier avantage de pratiquer sur 4h30, c’est que les techniques sont plus approfondies. En cours, on a 1h15 alors on prend la posture, on place des souffles mais on reste rarement 10 minutes dans un même asana. Dans un atelier en revanche, on peut caler son souffle doucement : allongement des respirations, puis choix du rythme (souvent 1/4/2), mise en place des visualisations et mantras… On superpose les éléments petits à petit, de quoi donner aux asanas une tout autre dimension!

Pour lâcher prise, il faut bien 1 heure…

Autre avantage de pratiquer sur une durée (relativement) longue, c’est qu’on se déconnecte complètement du quotidien. Parfois dans les cours de la semaine, ce n’est que vers la fin de la séance que je réussis vraiment à lâcher prise. En une après-midi de yoga complète, on n’a pas ce problème! La pratique devient plus profonde, on le sent bien au niveau des souffles qui s’allongent presque sans efforts.

Une préparation pour les futurs profs que nous sommes!

En tant que futurs profs, ça nous fait un bon entraînement! Parce qu’à partir de septembre, ce sera une journée complète tous les mois et un stage l’été, au grand minimum. Comme on est des fous, on fera un peu plus de stages pendant l’année, certainement en lien avec nos pratiques de yoga nidra et pranayama. Sans oublier les ateliers d’une journée ou une demi-journée. Est-ce qu’on trouve le temps de faire autre chose que le yoga dans la vie? Oui mais le yoga reste la priorité absolue!

Une après-midi de yoga, un entraînement avant les retraites?

A terme, on aimerait bien faire des retraites, déjà une retraite vipassana mais ça suppose de se couper entièrement du monde pendant 10 jours, donc ça effraie un peu quand même… Et également des retraites plus courtes, notamment chez les moines de la forêt. Oui, ça peut sembler un peu en contradiction avec le tantrisme qui est très présent dans le natha, mais on aime bien essayer plein de choses, ça permet de choisir ce que l’on garde ou pas en connaissance de cause. Pour le moment, la seule date arrêtée est en juillet pour un stage d’une semaine de yoga, méditation et pranayama.

Conclusion?

Sans parler de faire des journées complètes de yoga, je pense qu’il faut du temps pour entrer dans une pratique et pour en ressentir les bienfaits. On dit souvent qu’aucune pratique ne devrait être faite sur moins d’un gatika et je pense qu’effectivement, faire 5 ou 10 minutes de yoga ou de méditation n’est pas vraiment profitable. Enfin, on peut aussi considérer que c’est toujours mieux que rien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge